Le masculin sacré/le féminin sacré

11 Juin

Texte traduit de la vidéo de Gabrielle ISIS (lien ci-dessous).

Il y a plus de 8 000 ans régnait une sorte de matriarcat qui se manifestait à travers la vénération de la Déesse créatrice de toute chose et le respect des lois naturelles. Il y avait de l’harmonie sur Terre en dépit du fait que les femmes dominaient les hommes. Elles avaient le pouvoir de décider de tout. Mais le matriarcat a aussi révélé sa part sombre : les hommes servaient seulement à la reproduction et aux travaux physiques.

L’humanité a alors basculé dans le patriarcat : les hommes ont pris le pouvoir et sont devenus les maîtres du monde, révélant la plus sombre de leur part masculine. Ils ont dominé les femmes dans la violence, dans un esprit guerrier. Il avaient le pouvoir matériel, le contrôle, et ont fait des femmes des esclaves domestiques, des poules pondeuses, et des proies sexuelles.

Aujourd’hui, c’est le grand retour des valeurs féminines : la douceur, la compassion, l’amour, c’est-à-dire de toutes les choses liées au cœur. On parle du retour de la Déesse, du féminin sacré.

Ce n’est pas le retour du matriarcat pour autant, mais seulement la création d’un équilibre entre les énergies masculines et féminines. Le féminin sacré doit se libérer pour aider à guérir les blessures du masculin sacré.

Tout se passe en chacun d’entre nous parce que le processus d’éveil de la Terre commence d’abord à l’intérieur de soi. Nous devons comprendre ce qui se passe en nous, entre le masculin sacré et le féminin sacré, l’équilibre entre le cerveau gauche et le cerveau droit.

Ce retour du féminin sacré et la mort progressive de la domination masculine amènent de nombreuses interrogations aux hommes qui ne comprennent plus qui ils sont, ou ce qu’ils doivent faire. Il y a une perte de leur identité masculine. Ils assistent, impuissants, à l’avancée du féminin qui illumine de plus en plus : les femmes se rencontrent, s’associent, sont solidaires. Les hommes ne savent plus comment agir à la maison ou avec leurs enfants.  Ils se demandent quel est leur rôle à présent.

Cette perte d’identité est liée au fait qu’il n’y a pas énormément de modèles du masculin sacré dans notre société parce que les hommes sont beaucoup plus conditionnés par le patriarcat. Ils se demandent donc ce que ça signifie être un homme, et ce que la société en dit. Est-ce qu’un homme doit avoir de gros muscles, un gros compte en banque, une carrière, faire vivre sa famille ?

Qu’est-ce donc que le masculin sacré ?

La réponse est : la verticalité, le lien entre le Ciel et la Terre. C’est aussi être connecté avec l’astre solaire, avec les éléments feu et air. C’est l’action, le mouvement, la direction, les buts, et un pilier profondément ancré dans la terre.

Le féminin sacré est instable, changeant, et a besoin de ce pilier, de cet ancre. Le masculin prend son inspiration du féminin et le ramène dans la matière pour le façonner. Il structure les idées, les rend réelles. Le masculin est un bâtisseur, un entrepreneur. Il fixe les buts et prend les décisions. Il est lié à la force, la sécurité, le courage, le savoir, la sagesse et la responsabilité. C’est un guerrier pacifique qui a fait la paix avec lui, qui a déposé les armes et ses souffrances, et part à la conquête de l’amour. C’est la chevalerie : la galanterie, l’amour courtois. Le masculin sacré permet au féminin un espace sécurisant qui s’ouvre et s’étend dans ce qu’il est.

Aujourd’hui, les hommes bougent. Les femmes peuvent en être ravies. Mais il y a deux sortes d’hommes :

  • Ceux qui sont trop dans leur masculin : ils sont coupés de leurs émotions, de leur part intuitive, de leur spiritualité, et vivent avec leur mental, dans le concret et la logique uniquement.
  • Ceux qui sont trop dans leur féminité : ils sont trop sensibles, ne peuvent pas s’ancrer, grandir, trouver des références, construire leur propre vie, et sont comme des enfants blessés à la recherche de leur mère.

À présent, les hommes sont de plus en plus intéressés au fait de s’ouvrir. Ils prennent l’initiative de trouver leur moi profond, de savoir qui ils sont. Ils commencent à travailler sur eux pour comprendre les blessures de l’enfance. Ils s’ouvrent à la spiritualité.

Mais le problème le plus important de notre société, c’est qu’ils sont plus conditionnés que les femmes par leur côté émotionnel : montrer leurs émotions, leur vulnérabilité, est perçu comme une faiblesse. Et quand ils le font, ils vont trop loin dans leur féminin sacré, alors ils rêvent leur vie au lieu de la vivre, ils sont dans leur imagination, et oublient de s’ancrer dans la vraie vie. Face à ces hommes, les femmes sont perplexes : elles veulent des hommes bien équilibrés, ancrés dans leur masculin sacré.

Nous devons tous trouver un équilibre entre ces deux parties à l’intérieur de nous.

Affectueusement,

Jane

Pour en savoir davantage à ce sujet, allez regarder les vidéos parfaites de Gabrielle ISIS qui ont inspiré cet article. Un grand merci à elle.

https://www.youtube.com/watch?v=M4QXkJiuih4

https://www.youtube.com/watch?v=QhNLtgzFlFk

2 réflexions sur “Le masculin sacré/le féminin sacré

  1. Bonjour,
    « La vérité se révèle plutôt au cœur de l’homme qu’à sa raison », dit Hippolyte Destrem, parce que le cœur de l’homme est inspiré par l’Esprit féminin.
    Pour trouver la Vérité, il n’y a que deux voies à suivre : celle de la Science et celle de l’Amour.
    La Religion, c’est la voie de l’Amour.
    L’Amour, c’est le lien moral qui unit l’homme à l’Esprit féminin, et c’est ce lien qui est la Religion.
    « L’amour idéal est pour l’homme un lien d’un si grand prix, un tel élément de bonheur, que tous ceux qui l’ont ressenti le placent au-dessus de tous les autres éléments de la félicité humaine. Il faut considérer en lui non seulement le bonheur qu’il fait éprouver, mais encore la perfection qu’il donne à toutes les puissances de l’âme. De tous les sentiments qu’il nous est donné de concevoir, il est celui qui nous élève le plus au-dessus des faiblesses et des vulgarités de la pure sensation, celui qui produit dans l’intelligence les manifestations les plus poétiques, celui qui fait naître dans la volonté les résolutions les plus nobles ».
    Cordialement.
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *