Qu’est-ce que tu viens de dire, Jane ?

18 Sep

« Je ne me sens vraiment pas à l’aise quand mes émotions sont trop fortes, et que je ne peux pas mettre une distance entre elles, mon esprit et mon corps. Je ne sais pas quoi faire pour changer ça. Crois-tu que tout le monde vit la même chose ? »

C’est la question que ma meilleure amie m’a posée, il y a deux mois. J’ai répondu que le problème dépend des gens eux-mêmes, de leur situation, leur culture et de plein d’autres facteurs.

Mais tout le monde peut apprendre à mettre une distance entre ses émotions et soi-même. Bon, ça prend un peu de temps, mais ça marche.

Un truc vient d’arriver, et ce n’est pas une bonne nouvelle : votre voiture est tombée en panne au pire moment de votre vie, et vous n’avez pas d’argent pour la faire réparer. Et bien sûr, vous ne pouvez rien faire sans votre auto : aller bosser, conduire les enfants à l’école, faire des courses, etc. Qu’allez-vous faire ? Les femmes ont des larmes sur leur visage, et en général les hommes poussent une gueulante. Dans les deux cas, ils sont en colère, et se demandent quoi faire.

Alors en premier lieu, demandez à vos guides et à vos anges. Ils vous apporteront la solution par un(e) ami(e), un(e) voisin(e), un(e) collègue. Ou même une bonne idée.

Deuxièmement, vous pouvez changer la vision de vous-mêmes : respirez profondément, et imaginez la panne réparée. Puis souvenez-vous que vous avez fait plein de choses difficiles durant votre vie, et que vous êtes toujours en vie. Soyez confiant(e). Vous devez faire croire en votre pouvoir intérieur.

Troisièmement, détendez-vous : personne ne peut réfléchir en étant stressé. Votre niveau émotionnel doit descendre, alors restez tranquille.

Quatrièmement, vous êtes un(e) Guerrier(ère) de la Lumière, alors le Divin va vous aider. N’en doutez pas.

Cinquièmement, ce problème va vous faire comprendre quelque chose. Cela peut être la façon dont vous gérez la chose, ou au sujet des gens de votre entourage, ou sur le fait que vous êtes fatigué(e) et avez besoin de ralentir au boulot. Réfléchir à cela vous donne l’opportunité de savoir que certaines choses doivent être changées en mieux.

De toute façon, ce que vous vivez parle de vous. La route sur laquelle vous conduisez n’est pas la meilleure : vous avez quelque chose de mieux à faire. La voiture, comme la maison, parle de vous, je veux dire de votre esprit et de votre corps. Alors demandez-vous ce que vous devez faire pour exister du mieux possible. Les problèmes que vous pouvez rencontrer avec votre voiture vous parlent de quelque chose dont vous n’êtes pas conscient(e) : les roues parlent de vos pieds : où marchez-vous ? Le moteur, sur votre énergie ; est-il cassé ? Vous manquez d’énergie. Le radiateur, sur votre niveau émotionnel : s’il est en sur-chauffe, vous êtes à un niveau émotionnel trop élevé, s’il est en panne, vous ne vous occupez pas assez de votre entourage, ou de votre bien-être. Il y a beaucoup d’autres exemples pour vous faire prendre conscience que que vous avez besoin d’un plus grand ancrage ou d’équilibrer votre esprit (la spiritualité, la connexion avec les âmes supérieures) et votre corps (la Terre, la matière).

Que viens-tu de dire, Jane ? Que tout ce que vous vivons nous apprend à avancer ?

Oui, c’est ça.

Et bien sûr, le meilleur moyen d’apprendre, est de mettre une distance entre ses émotions et les événements. Rien n’est inutile. Parfois, on se demande pourquoi on fait un truc stupide comme vider nos placards, mais un an plus tard, on comprend que c’était pour laisser entrer quelqu’un de nouveau, comme un bébé ou un(e) amoureux(se). Les choses apparaissent parfois comme des énigmes, mais nous devons tous faire confiance au Divin : chaque chose sera à sa place, un jour ou l’autre.

Affectueusement,

Jane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *